contact@clinique-obesite.com

chirurgie de l'obésité tunisie

Non aux médicaments anti-obésité

Non aux médicaments anti-obésité

La France dit non aux médicaments anti-obésité

Mysimba un traitement contre l'obésité ou l'agence française du médicament ANSM s'oppose pour sa commercialisation et réclame l'arbitrage de bruxelles

Des ambiguïté sur des risques cardiovasculaires et neuropsychiatrique

Après la réception d'un avis favorable par l'Agence européenne du médicament (EMA), à Londres pour la commercialisation du médicamant Mysimba, l'Irlande et la France avaient voté contre cet avis lors d'une réunion organisée à l'EMA
par conséquent l'agence française de sécurité du médicament c'est diriger vers Bruxelles pour demander une réexamination du dossier, ont expliquant son opposition en raison de problèmes de sécurité et aussi inefficacité pour faire perdre de poids en plus des incertitudes sur des risques neuropsychiatrique comme suicide, dépression et a lang terme des risques cardiovasculaires

Le bupropion et la naltrexone sont les deux molécules qui constituent le Mysimba c'est molécules autrefois appelé amfébutamone est elle est très proche de la molécule amphétamines qui s'aver être un antidépresseur.

Ajoutez votre commentaire

demandez votre devis

Devis gratuit sans engagement

Appelez-nous 01 79 75 13 11